Les bonnes résolutions

La fin de l’année approche et beaucoup d’entre vous préparent surement les bonnes résolutions de la nouvelle année qui arrive. On y retrouvera surement les choses qu’on y met chaque année, et que chaque année, on ne respecte pas longtemps voire pas du tout : perdre du poids, se mettre au sport, manger mieux, se sentir mieux, travailler plus pour les cours…

Mais si, cette année, à la place de prendre de bonnes résolutions comme on le fait chaque année, on se créait des objectifs, des challenges, pour changer son mode de vie, durablement, cette fois ?

Dresser la liste

On fait le point : qu’est-ce qui ne nous plait pas dans notre vie ? Qu’est-ce qu’on aimerait améliorer ? On dresse la liste de ce qui ne va pas, dans une colonne à gauche, et ensuite de comment on aimerait que cela soit, dans une colonne à droite. Bien sûr, on ne met pas des choses qui semblent inatteignables (ne mettez pas « gagner au lotto », par exemple), on y met par contre des choses qui nous tiennent à cœur, des choses sur lesquelles on peut avoir un impact actif, des choses qui nous seront bénéfiques, pour notre santé, ou notre bien-être.

Une fois cela fait, on pense à comment on peut passer de la liste de gauche, à la liste de droite. Cherchez même des moyens originaux, et n’hésitez pas à demander de l’aide pour avoir des idées de moyens.

Par exemple, sur ma liste on retrouve différents points :

  • Le sport : j’aimerais faire un peu plus de sport, régulièrement.
  • Le stress : j’aimerais être moins stressée au quotidien.
  • La vie sociale : j’aimerais trouver plus de temps pour voir mes amis.
  • Le bien-être : j’aimerais améliorer mon bien-être mental.

pexels-photo-450301.jpeg

Les ingrédients

La plupart du temps, tout est une question d’organisation, de motivation, et d’implémentation. Si vous voulez qu’un point de votre vie change, il faut s’organiser pour le changer, il faut être motivé pour garder le cap, et y travailler chaque jour. Vous pouvez vraiment voir ça comme un challenge à l’année, qui changera petit à petit vos habitudes, et une fois qu’elles sont là, elles seront plus faciles à garder, et votre vie sera améliorée.

L’important ici est donc d’être actif(ve) dans les changements que l’on veut voir s’opérer, et combattre l’idée que le temps fera effet et qu’un jour ça ira mieux. Attendre peut être bénéfique dans certains cas, mais souvent, attendre est beaucoup trop passif, et cela n’aide pas à améliorer sa vie. Si on attend toujours que les choses se passent, rien ne se passe en réalité. Il faut alors prendre son courage à deux mains, et devenir actif(ve), avoir un impact sur sa propre vie, prendre le contrôle de ce qu’on peut contrôler, puis surtout, s’en donner les moyens.

Concrètement

Etapes pour améliorer sa vie

Et donc, concrètement, comment améliorer les points que j’aimerais améliorer dans ma vie ? Par des actions concrètes que l’on met en place chaque jour.

Par exemple, pour le premier point concernant le sport, je peux mieux m’organiser, afin d’avoir plus de temps pour faire du sport. Je peux aussi me lever plus tôt certains jours, ou répartir les entraînements sur plusieurs jours, ainsi, cela fera moins de temps par jour consacré au sport, mais sur la semaine, cela fera plus d’heures de sport, sans avoir l’impression d’avoir « perdu du temps ».

Pour le stress, je peux aller consulter un spécialiste pour être bien accompagnée, ou rechercher dans mes proches des personnes qui ont trouvé des solutions qui fonctionnent pour eux, et voir si ces solutions fonctionnent aussi pour moi. Je peux aussi prendre le temps de faire des pauses plus relaxantes, qui changent mieux les idées (cfr. cet article parlant de la gestion du stress).

Pour la vie sociale, de même que pour le sport, je peux m’organiser mieux pour avoir quelques heures à consacrer à mes amis chaque semaine, ou au moins chaque mois. Je peux aussi me dire que si ce n’est pas possible de les voir en face à face, je peux les appeler, ou leur envoyer un message pour prendre de leurs nouvelles. Pourquoi pas aussi faire en sorte que de temps en temps, à la place de passer mon temps de midi à travailler, je le passe avec un(e) ami(e).

Pour le bien-être, je peux prendre des moments de détente, comme dit dans le point pour le stress. Je peux aussi réfléchir aux points qui m’empêchent de me sentir bien mentalement, et travailler dessus, pourquoi pas à l’aide d’un(e) professionnel(le) si j’en ressens le besoin. Je peux également activer mon réseau de support social, et aller en discuter avec des ami(e)s.

Bref, vous pouvez voir que pour chaque point de vie, il peut y avoir de multiples moyens pour améliorer ces points. Le tout sera alors de les mettre en pratique, pour que cela ne reste pas juste hypothétique, et qu’un réel changement, une réelle amélioration s’opère !

Conclusion

En quelques étapes, une amélioration de votre vie est possible, il faut prendre conscience qu’il ne tient qu’à soi d’opérer certains changements. Parfois, on se rendra compte qu’on a besoin d’un peu d’aide externe, et s’en rendre compte fera en sorte qu’on arrivera mieux à opérer certaines améliorations. N’oubliez jamais que les ressources sont en vous, et autour de vous. A vous de les prendre, de les utiliser, et de faire en sorte que votre vie soit telle que vous l’aimeriez 🙂

Alors, quels sont vos challenges de cette nouvelle année ? Comment pensez-vous y arriver ? Dites-moi tout !

Des bisous ♥

94136d527cd599799f57fd01c096eba8

13 commentaires sur “Les bonnes résolutions

  1. J’aimerai moi aussi m’impliquer plus dans une activité sportive et découvrir d’autres personnes (je suis arrivée dans une nouvelle ville et je peine à rencontrer des gens de mon âge). Donc je me dis que je pouvais allier les deux ! Le hic, les horaires de travail. Avec 43h dans les pattes, je peine réellement à me dégager du temps pour aller à la salle de sport… Mais je vais essayer !!
    https://la-parenthese-psy.com/

    • En effet tes horaires ne sont pas faciles ! Je suis certaine qu’un équilibre est possible 🙂 courage dans cette nouvelle année et ces challenges, je te souhaite plein de succès !

  2. J’ai un professionnel qui m’aide depuis 4 ans à gérer mon stress et baisser mes objectifs à la baisse quand ils sont trop élevés par rapport aux ressources que j’ai sur le moment et je dois dire que c’est vraiment bien de mettre en avant cette aide :). Cependant, quelle programme as tu utilisé pour faire ce recupitulatif ? 🙂 ça m’intéresserait beaucoup pour mon stage

    • Oh ça doit drôlement bien t’aider ! Je viendrais bien te piquer ses coordonnées 🙂
      J’utilise Canva, c’est un programme en ligne, vraiment top top pour la création d’infographie, d’image etc !

      • Super! Merci pour ta réponse ! 😀
        Pour les coordonnées, je ne peux pas te les transmettres tant que je suis étudiantes car il s’agit d’un des profs de l’ucl qu’on a en cours. ça risque donc de le mettre en porte-à-faux si je donne son nom sinon le site psychologue.be est vraiment bienfait pour trouver un psy qui te convient dans sa manière de travailler 🙂

  3. Article super intéressant, j’allais commencer à faire les miennes du coup tes conseils tombent à pic et je vais m’empresser de ce pas de les appliquer 😉

  4. Un descriptif qui rend nos résolutions davantage atteignables ! Personnellement je pense me donner des objectifs plus petits mais dans un temps plus rapprocher que l’année 2018. Par exemple, réussir un objectif de distance en marche pour février (mais qui me semble réalisable avec un entrainement peu contraignant). Ces limites de temps plus proche évitent de repousser le moment d’agir.

    • Tu as parfaitement raison ! De plus, lorsque les objectifs sont plus réalisables, on est plus vite fièr(e) de soi, et on a envie de se dépasser encore par la suite, que lorsque les objectifs sont trop difficiles, on abandonne plus vite…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :