Comment gérer le blocus ?

Nous y arrivons tout doucement à cette période intense et pas franchement réjouissante : le blocus (ou période de révision, chacun son petit nom). Que ce soit votre premier blocus ou non, vous aurez peut-être besoin de quelques conseils et astuces pour bien le préparer et le faire. Les voici donc !

Tout d’abord, quelques explications : le blocus est, pour les étudiants du supérieur en Belgique, une période qui sépare le quadrimestre de cours, et la période d’examen. En général, cette période dure 2 semaines, et est là pour donner du temps pour étudier ces examens. Durant cette période, en règle général, on ne fait qu’étudier, étudier, étudier, parfois manger, parfois dormir et… Etudier ! Bref, autant dire que cette période est bien souvent déprimante, fatigante, exténuante, éprouvante, et j’en passe !

Comment préparer mon blocus ?

woman-hand-smartphone-desk.jpg

On le répète sans arrêt, mais c’est finalement bien utile : faire un planning d’étude. Estimez le nombre de chapitres ou de pages à étudier, pour pouvoir les répartir de façon réaliste sur le nombre de jours où vous saurez étudier. Le planning peut bien sûr changer, car il demande souvent des adaptations, des rectifications au fur et à mesure que le temps avance et que l’étude se passe.

Voyez si vous préférez rester sur une même matière toute la journée, séparer votre journée en deux et faire un cours le matin, et un autre l’après-midi, ou encore si vous préférez changer de cours toutes les 2, 3 ou 4 heures. Savoir l’organisation où vous êtes le/la plus productif(ve) vous aidera à avancer plus rapidement dans votre étude.

Enfin, essayer d’avoir déjà commencer à étudier avant que le blocus ne commence. Pour une bonne mémorisation, il faut plusieurs « couches » d’étude. Pour ma part, par exemple, il m’en faut 3 ou 4 : une où je réécris tout, une où je synthétise tout ce que j’ai écris, en réécrivant également, une où j’étudie oralement, et enfin, une de révision, pour les derniers détails qui m’auraient échapper. Du coup, lorsque j’arrive en blocus, j’ai généralement déjà fait les deux premières couches d’étude, et mes synthèses donc déjà faites, afin que je puisse me concentrer sur l’étude « pure » durant le blocus.

Comment organiser ma journée de blocus ?

Ici, à nouveau, c’est en fonction de chacun. Certains seront plus productifs le matin, d’autres le soir, et d’autres encore, la nuit. Pour vous donner un exemple, j’organise généralement ma journée comme suit :


7h : réveil
8h-10h : étude
Pause
10h15-12h15 : étude
Pause midi
13h15-15h15 : étude
Pause sport
16h15-18h15 : étude
Pause repas
19h15-21h15 : étude
21h15-23h : douche, détente
23h : dodo


Ce qui vous donne une journée où vous étudiez 10 heures, faites du sport 1 heure, profitez un peu de la soirée et dormez environ 8 heures.

Comment bien manger en blocus ?

food-salad-healthy-lunch.jpg

Durant cette période, le cerveau est mis à rude épreuve. Il va avoir besoin d’énormément d’énergie, même si vous bougez moins que d’habitude. Pour cela, veillez à avoir un apport énergétique régulier. Si on reprend l’exemple de ma journée-type ci-dessus, le petit déjeuner est hpris vers 7h15, un snack vers 10h20, le repas de midi vers 12h30, un goûter vers 16h, et le repas du soir vers 18h30. Cela permet de manger régulièrement, et de rester en forme ! Si vous ne vous nourrissez pas assez, vous risquez d’avoir des problèmes de concentration et de mémoire, ce qui serait particulièrement embêtant durant cette période 🙂

Veillez également à manger sainement et de façon équilibrée. La tentation de manger des crasses en blocus est particulièrement grande, mais vous risquez de vous sentir lourd(e), fatigué(e), d’avoir mal au ventre, des problèmes de digestion, etc. Aussi, petite astuce : allez marcher 10-15min après le repas, cela permet de vous aérer, et de mieux digérer.

Préparez vos repas à l’avance, pour gagner du temps. Vous n’aurez plus qu’à les réchauffer. Pratique non ? Cela vous permettra aussi de ne pas craquer, en dernière minutes, sur la pizza diabolique qui vous fait de l’oeil dans le congélateur.

Les astuces en vrac

HYDRATEZ-VOUS : étant donné que vous bougez moins, vous aurez tendance à moins ressentir la soif, et donc de vous déshydrater.Buvez donc régulièrement.
– Préférez les snacks naturels comme les fruits secs, les smoothies etc. Ils vous donneront de l’énergie ! (d’une bien meilleure façon et plus durablement que les redbuls et autres mer***)
– Astuces pour inclure du sport dans votre journée d’étude : cliquez ici 🙂
– Faites régulièrement des pauses : pour vous aérer, vous reposer, vous changer les idées. Rien ne sert de s’acharner et au final, avoir perdu 2 heures car vous n’êtes plus productif(ve)s.
Aérez votre pièce d’étude : durant vos pauses, quand vous sortez de la pièce. Une pièce trop chaude avec de l’air plus très frais ne vous aidera pas à vous concentrer, et pire, vous endormira.
– Prenez des moments pour vous : par exemple, une fois par semaine, stoppez votre étude plus tôt pour prendre un bon bain avec, par exemple, un verre de vin. Accordez-vous cette heure-là pour vous détendre et vous déstresser.

Courage à toutes et à tous pour cette période, et surtout, croyez en vous ! 🙂
Des bisous ♥

94136d527cd599799f57fd01c096eba8