Du faux gras quoi ?

Vous en avez surement déjà entendu parler, le faux gras de Gaia est de plus en plus connu chez les consommateurs, quelles que soit leurs orientations alimentaires.

Le produit

Le faux gras est une alternative cruelty free au traditionnel foie gras largement consommé durant les fêtes de fin d’année. En plus, cette alternative est totalement bio !

Ingrédients : Levure alimentaire bio, eau, huile de coco, amidon de pomme de terre bio, pulpe de tomates bio, champagne bio (2 %), huile de tournesol bio, protéine de tournesol bio, sel marin, truffe bio (1 %), épices bio (0,18 %) : coriandre, cannelle et clou de girofle.

Cruelty free ?

« Cruelty free », ou « sans cruauté », c’est la garantie qu’aucun animal n’a été blessé. Ici écrit sous la forme « animal friendly » (« respectueux des animaux »), vous pouvez avoir l’assurance qu’aucun animal n’a souffert de quelque sorte que ce soit, étant donné que cette alternative est entièrement végétale.

Pourquoi préférer une alimentation cruelty free, surtout pendant les fêtes de fin d’année ? Simplement car les animaux en prennent pour leur grade durant cette période. Entre le foie gras à l’apéro, le homard en entrée (peut-être acheté encore vivant, dans ces cruels aquariums que l’on trouve déjà dans les magasins), les gibiers en plat, c’est la fête pour tout le monde, sauf eux. Le gavage des oies et des canards est une des choses les plus horribles qui m’a été donnée de découvrir. En effet, chaque année, ce sont environ 50 000 canards gavés en Belgique pour le plaisir des papilles des gens, et plus de 40 millions de palmipèdes en France, qui se trouve être le premier producteur mondial (#shame). Je tiens à rappeler également que le foie gras est obtenu à partir d’un foie malade (stéatose hépatique), suite au gavage (voir photo ici plus bas). Ce gavage a pour conséquences pour ces animaux : des halètements (pour tenter de réguler la température corporelle perturbée), diarrhées et vomissements. De plus, les oiseaux victimes de cette production vivent généralement dans de petites cages où ils savent à peine bouger ou dans des cages collectives où ils se retrouvent serrés les uns aux autres. Leur mortalité est multipliée par 10, voire par 20 durant la période de gavage, selon le Comité scientifique de la Commission européenne sur la santé et le bien-être des animaux.

Où en trouver ?

Dans les magasin Albert Heijn, Carrefour, Champion, Colruyt, Cora, Dlhaize, Intermarché, Lidl, Makro, Match, ainsi que dans beaucoup de magasins d’alimentation naturelle. Le prix est d’environ 3-4 euros.

J’ai testé pour vous

Je ne prétends pas me souvenir du goût du foie gras, après plusieurs années de végétarisme, tout ce que j’en sais encore, c’est l’odeur. Néanmoins, le faux gras est une des choses que je préfère manger. Je n’ai encore jamais essayé avec du confit d’oignon, je ne l’ai mangé que sur des toasts ou du pain. Ce faux gras me permet aussi de profiter des fêtes sans être « trop » marginalisée par rapport à mon alimentation étant donné que durant cette période c’est la fête au cadavre dans les assiettes (#ParlonsBienParlonsVrai).

Je vais mener ma petite enquête auprès des omnivores qui ont testé ce produit et je vous ferai un petit édit sur cet article. En attendant, si vous avez eu l’occasion de le goûter, n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Quelques idées de recettes sur le site de Gaia.

N’oubliez pas non plus que les possibilités d’apéros cruelty free son nombreuses, et qu’on trouve énormément de chouettes recettes sur internet ! 🙂

Sources :

Le site de Gaia.
Vous reprendrez bien une tranche de stéatose ? (stop-fois-gras.com)

Je vous souhaite déjà à toutes et tous de belles fêtes de fin d’année, puissent-elles être moins voire pas du tout cruelles ! Plein de bisous !

94136d527cd599799f57fd01c096eba8

On n’a pas un coeur pour un animal et un estomac pour un autre.